A.S.MINGUETTES (Vénissieux) : site officiel du club de foot de Vénissieux - footeo

Patrick Guiraud, dit « Nono »….

7 octobre 2010 - 10:40

Glorieux anciens : le jeu et rien que le jeu pour Patrick Guiraud...

Son allure et son éternel bandeau le faisaient forcément passer inaperçu. Pas autant que ses innombrables buts sous les couleurs de l'UGA Décines et de l'AS Minguettes. Jusqu'à l'âge de quarante-cinq ans « Nono » Guiraud a arpenté les terrains du Rhône et des alentours...



Il a promené sa drôle de crinière blonde et son éternel bandeau jusqu’à l’âge de quarante-cinq ans sur les terrains du Rhône et de la région.
Difficile pourtant de décrire Patrick Guiraud, dit « Nono »…. Ou plutôt si : il était guidé par le simple plaisir du jeu, pour le jeu, et rien que le jeu en ce qui concerne le football. Pour le reste, il était sensible aux valeurs qui soudent un groupe, celles de la camaraderie, qui font parfois renverser des montagnes sur une pelouse.
Natif de Saint-Fons, il a commencé comme beaucoup de gamins de l’époque, à l’âge de sept, à l’US Vénissieux, jusqu’en cadets, avant de passer une saison en FSGT à « Maréchal », aujourd’hui le CMOV. Un club qui sera en quelque sorte le fil rouge de sa carrière à une époque où la « double licence » était presque monnaie courante.
L’UGA Décines, club phare de l’époque, le remarque et l’attire dans ses filets. Avec les Arméniens, il gravira les échelons de la Promotion de Ligue à la 4ème division, avec un certain Jean Djorkaeff aux commandes.
Forcément, ses talents d’attaquant et ses qualités de buteur ne laissent pas insensibles les clubs professionnels.

 

Pas pour lui, l'AJ Auxerre...

L’AJ Auxerre, dénicheuse de jeunes talents, se montrera la plus convaincante. Mais « Nono » ne sera pas convaincu par la vie à la campagne, et reviendra vers les lumières de la ville à peine un an plus tard. On ne pourra même pas dire « qu’un rêve venait de passer », puisque de « rêve » il n’y avait pas ! Pas son truc, le foot pro. Pas marrante, la vie en vase clos, de surcroît dans la campagne bourguignone.
Retour donc à l’UGA Décines, durant cinq saisons, puis une saison blanche après une signature à Feyzin qu’il n’honorera à cause d’un différend avec l’entraîneur d’alors, François Gomez.
Puis destination le club qui le marquera à jamais, l’AS Minguettes, pour une première aventure humaine qui durera trois années avec des buts à la pelle : jusqu’à quarante trois lors de la saison de tous les records.
Une autre aventure le tentera à l’orée de l’exercice 89-90, celle de La Duchère de Piotr Grobelny, avant un retour inévitable sur le plateau vénissian douze mois plus tard.
La passion étant intacte, mais le poids des années commençant à faire son œuvre, « Nono » Guiraud descendra ensuite les catégories en même temps que les places sur le terrain, pour finir… libéro à l’Elan de Lyon 8ème en première division, à l’âge de quarante-cinq ans.
Ainsi fut le parcours de cet attaquant atypique par son allure, avant tout intelligent sur un terrain, mais qui voulait que le foot reste un jeu…

 

Patrick Guiraud digest
Né le 16 mai 1958 à Saint-Fons
- Débuts au football à l'US Vénissieux en 65
- 73-74 : Maréchal (CMOV)
- de 74-75 à 78-79 : UGA Décines (de Promotion de Ligue à 4ème division)
- 79-80 : AJ Auxerre en 80
- de 80-81 à 84-85 : UGA Décines (4ème division)
- de 85-86 à 88-89 : AS Minguettes (Promotion de Ligue)
- 89-90 : Lyon-Duchère AS (Honneur)
- de 90-91 à 91-92 : AS Minguettes (Honneur-CFA2)
- CMOV puis Elan Lyon 8ème jusqu'en 2003

 

Commentaires

RECRUTEMENTS - INSCRIPTIONS