A.S.MINGUETTES (Vénissieux) : site officiel du club de foot de Vénissieux - footeo

CFA 2 : nul à casa !

11 avril 2010 - 11:16

Un nul de plus...à domicile...contre Dijon
Samedi 10 avril 2010 6 10 /04 /2010 22:00

SOTO9080Championnat de France CFA2 – poule D – 23e journée

Stade Laurent-Gerin
Temps printanier – Pelouse en excellent état

Environ 100 spectateurs

AS Minguettes – FCO Dijon (2) 2 à 2 (1 à 0)
Arbitrage : M. Hoenig assisté par MM Makine et Lochi

Pour Vénissieux : Mattioli, Daouadji, Granturco (cap), Belibi, Abdi, Aït El Mouden, Lignongo, Ben Braïek, Papaléo (Evoung 67e), Zerari (Kouam 58e), Berrezkami (Sassi 53e)– entraîneur : Patrice Ouazar

Pour Dijon : Renot, Obi, Gabourg (Sallandre  64e), Mara, Goulard, Boateng, El Bekri, M’Vila, Belvito (cap), Berenguer (Ouloun 84e), Chergui  (Fortune 83e)- entraîneur :  Pascal Braud
Buts : Zerari (43e et 53e) pour l’ASM , Belvito (47e) et Mara (90e)

Cartons jaunes : Ben Braiek (42e) , Papaléo (51e), Sassi  (88e) pour l’ASM, Belvito (78e) pour Dijon

SOTO9063Le contexte :

Les deux équipes n’ont plus à craindre, ni à espérer dans ce championnat.  Dijon aligne 7  joueurs de l’effectif pro  (Boateng, Goulard, El Bekri, M’Vila) et un trio Belvito, Berenguer, Chergui très efficace.  Patrice Ouazar titularise, Mattioli, Daouadji et Berrezkami

Le match :

Par cette belle après-midi, le temps est propice au football de qualité.
Les premières escarmouches  de Zerrai et Mara  le laissent du moins envisager.  C’est le toujours fringant ailier droit vénissian Lignongo (11e)  qui se montre le premier dangereux. Son incursion au sein de la défense dijonnaise bute sur  un Renot vigilant.  L’ASM insiste et sur un centre parfait de Granturco, la reprise de la tête de Papaléo (12e) passe de peu à côté des cages bourguignonnes.  Les Dijonnais  ne restent pas inactifs. Surr une contrattaque rapide et un raté du gardien vénissian, il faut un sauvetage de Belibi (17e) pour écarter la menace Belvito.  Dans la minute suivante Mattioli se rattrape  avec l’aide de son poteau gauche en écartant une splendide frappe de M’Vila (18e) qui prenait le chemin de la lucarne.  La suite sera plus poussive. Il faudra attendre un corner de Chergui (42e) bien dégagé SOTO9095du poing par le portier vénissian pour donner du piment à ce match.  Les Asémistes vont ouvrir la marque  sur un mouvement d’école Une contrattaque relayé par Berrezkami, appel en profondeur de Zerari (43e) qui dans une position acrobatique trompe Ronot (43e). Berrezkami termine cette mi-temps en boulet de canon, sa passe en retrait trouve bien Lignongo (45e) mais le tir du remuant vénissian est contré au dernier moment.
Le retour des vestiaires est problématique pour les locaux. Sur une mauvaise relance d’Abdi , l’ex- Ducherois Belvito (47e) égalise. Encore sonnés, les Vénissians sont bien près, d’encaisser un autre but, il faut une claquette de Mattioli pour écarter le tir de M’Vila (49e).
SOTO9091 L’ASM va reprendre l’avantage sur  un but entaché d’une faute. Au départ Ben Braielk trouve Zerari(53e) en position de hors-jeu qui double la mise avec la mansuétude du trio arbitral.

Autre décision contestable, l’oubli d’un penalty sur le Dijonnais Obi (73e) , qui énerve le banc bourguignon et entraîne l’expulsion de l’entraîneur Pascal Braud (78e) pour contestations . Ce coup du sort au lieu d’abattre les visiteurs, les motivent.  Sur une passe d’Obi, la tête de  Belvito (78e) passe de peu à côté. Mais c’est l’AS Minguettes qui va manquer le ko. Sassi trouve en profondeur Ben Braïek qui place idéalement Lignongo (83e) , mais la frappe  de ce dernier prend la direction des nuages.
Plus volontaires, les Dijonnais vont revenir à la marque . Sur un centre de M'Vila, Mara de la tête trompe Mattioli (90e). Une égalisation pas forcement illogique dans une rencontre sentant bon mla fin de saison.

SOTO9106Trois questions à  Yves Belibi stoppeur de l’ AS Minguettes :

Quel est votre analyse du match ?

«  J’ai de mauvaises impressions sur cette rencontre. On tient le gain du match et on cède à cinq minutes de la fin.  Nous  avons été incapables de gérer cette fin du match. C'est une carence . Nous n’avons pas su les contenir.  C’est une fois de plus sur un coup de pied arrêté que Dijon égalise.  Pourtant l’objectif aujourd’hui était de gagner cette rencontre.»

Qu’est-ce qui vous a manqué cette saison pour jouer la montée ?

« On pêche au niveau de l’expérience. L’effectif est plutôt jeune. Il a été capable de jouer le maintien. Pour jouer la montée, il faut un autre mental  et de l’expérience à  acquérir. Il faut avoir l’esprit coupe et actuellement nous avons du mal à gérer ces paramètres.»

Comment vous situez vous dans ce collectif ?

«  Mon intégration s’est bien passée. Je me sens de mieux en mieux dans ce groupe. Je prends du plaisir. Même si ce soir c’est plutôt difficile . Depuis cinq matchs nous cumulons les mauvais résultats mais le football est ainsi fait. »

La réaction de Patrice Ouazar :

« L’arbitrage a désavantagé l’une et l’autre équipe.   L’arbitre nous prive d’un but mais je reconnais que notre second but est hors-jeu. Au niveau du jeu de notre équipe, c’est toujours aussi approximatif.  Où je suis triste, c’est que le collectif n’arrive pas à conserver un résultat.   Pourtant ce sont dans ces rencontres de fin de saison que l’on prépare déjà la saison suivante. »

Blog Vénissian: Consulter le site pour les photos

 

----------------------------------------------

CFA2 : la sauce a failli prendre pour l'AS Minguettes

Les vénissians n'ont pas su enfoncer le clou lorsqu'ils en ont eu l'occasion, pour se faire rejoindre dans les dernières seondes par une opportuniste formation dijonnaise...



Le doublé de Zerari n'a pas suffi (photo www.sports-venissians.com...)
Le doublé de Zerari n'a pas suffi (photo www.sports-venissians.com...)
Pascal Braud a levé les bras en l’air… derrière le grillage. Expulsé du banc, le “coach” dijonnais avait eu le temps de donner les dernières consignes - soit dit entre nous, les plus élémentaires - à son groupe :
“Tout le monde à l’abordage”. Et effectivement, sur l’un des derniers coups de pied arrêtés de la partie, dans une zone à risques empli de Vénissians et de Dijonnais, Mora a égalisé d’une tête rageuse. Il restait quatre minutes de temps additionnel, plus rien ne sera inscrit.
Le Dijon FCO avait réussi à égaliser in extremis. Pas forcément volé. Pourtant, ce sont les Vénissians qui avaient cru faire la bonne affaire du jour : renouer avec un succès qui les fuit depuis le 27 février (succès 2 à 1 sur l’ASSE B).
Tout avait bien démarré pour l’AS Minguiettes en première période. De bons enchaînements, de la volonté, une défense au carré autour de Belibi impressionnant, Granturco intenable, Daouadji très actif… En attaque, Zerari confirmait son bon vouloir, très remuant et très gênant pour les grands gabarits Mora ou Goulard. C’est lui qui se trouvait à point nommé lors des services assurés par Lignongo et Berezkami ou même Papaléo.

Coup double pour Zerari...

Crédit photo www.sports-venissians.com
Crédit photo www.sports-venissians.com
C’est encore lui qui envoyait des banderilles devant les buts de Renot.
Pour sa part, Papaléo s’essayait avec subtilité de la tête sur un service de Granturco (12e), infatigable.
Le Dijon FCO n’était pas en reste. Mora de la tête (4e), puis Belvito, l’ancien Duchérois, donnait du fil à retordre à la défense locale et M’Vila obligeait même Mattioli à repousser sur le poteau… un ballon bolide flashé à plus de 70 km/h (17e).
Réaction d’orgueil : ce sont les Vénissians qui ouvraient le compteur par Zerari, idéalement lancé par Berrezkami, but inscrit sur un double tacle gagnant (1-0, 43e). La pause avait semble-t-il déconcentré les hôtes (48e). Sur un ballon qui a tardé à être dégagé, Belvito a égalisé (1-1, 48e).
L’AS Minguettes a eu la bonne idée de répliquer cinq minutes plus tard. Toujours par Zerari, à la limite du hors-jeu, mais bien inspiré par l’ouverture de Benbraïek (2-1, 53e). Dès lors, chacune des deux équipes a tout tenté, tout osé… et parfois tout raté. L’AS Minguettes va longtemps regretter la mauvaise inspiration de Lignongo, le hors-jeu peu évident sifflé à l’encontre de Sassi, le “3 contre 2”
gâché en fin de partie. Sur un service aux petits oignons du grand chef M’Vila, Mora a repris de la tête un ballon qui a trompé Mattioli (2-2, 90e).
Dijon est revenu de loin


CFA2 - Groupe D (23ème journée)
A Vénissieux, stade Laurent Gerin : AS Minguettes et Dijon FCO 2 à 2 (1-0)
Arbitre : M. Hoenig
Buts : Zerari (43e et 53e) pour l’AS Minguettes. Belvito (47e) et Mora (90e) pour Dijon FCO
Avertissements : Benbraïek (42e), Papaléo (51e), Sassi (89e) à l'AS Minguettes
AS Minguettes : Mattioli, Daouadji, Belibi, Abdi, Granturco, Aït Mouden, Berezkami, Lignongo, Benbraïek, Papaléo (Ewoung, 68e), Zerari (Kouam, 59e). Entraîneur : Ouazar
Dijon FCO : Renot, Obi, Gabourg (Salbanse, 64e), Mora, Goulard, Booteng, El Bekri, M’Vila, Belvito, Berenguer (Duloun, 86e), Chergui (Fortune, 82e). Entraîenur : Braud


Foot 69  Samedi 10 Avril 2010

 

Commentaires

blindes 16 avril 2010 18:56

il est costaud ce joueur

RECRUTEMENTS - INSCRIPTIONS