A.S.MINGUETTES (Vénissieux) : site officiel du club de foot de Vénissieux - footeo

Les Minguettes mal payés

6 septembre 2009 - 11:07

Résumé de la rencontre:

AS MINGUETTES - CLERMONT

Les Minguettes mal payées

le 06.09.2009

Les Vénissians, solides à domicile, méritaient mieux qu'un nul

AS Minguettes 1 Clermont 1

Au Stade Laurent-Gerin, AS Minguettes et Clermont Foot Auvergne 1-1 (0-1).

Buteurs : Papaléo (50e) pour l'ASM, Diawara (17e) pour Clermont.

Arbitrage de M. Clair assisté de MM. Baudot et Biolard

ASM : Garcia, Daouadji, Prieto, Abdi, Iwosso, Zouaoui, Granturco, Zerari

(Nechab, 89e), Lignongo (Benbraïek, 79e) Papaléo, Aït Mouden (N'Domba, 74e)

Les Clermontois s'en tirent à bon compte. Le nul obtenu sur la magnifique pelouse du stade Laurent-Gerin tient presque du miracle : trois occasions sur 90 minutes à leur actif dont une approximative qui s'est pourtant conclue par l'ouverture du score (17e) : centre de Diawara contré par un défenseur vénissian, suffisant pour tromper Garcia. De son côté, l'AS Minguettes qui a mis du temps pour se trouver, laissant apparaître quelques insuffisances en première période, a su hisser son niveau de jeu au fil des minutes. Dès le début de la seconde période, il n'y a même eu qu'une seule équipe sur le terrain. L'égalisation mille fois méritée est intervenue juste après la pause réconfort. Lignongo, très actif sans son couloir a donné un ballon anodin à Papaléo.

On est à trente bons mètres des cages de Guibout. Sans se poser de question, la frappe de Papaléo, soudaine, puissante, un éclair… de génie va trouer la toile d'araignée. Le but de l'année. Oubliés la faute de Cellier sur Lignongo dans la surface (15e), la tête de Zerari peu appuyée (18e), le service royal de Daouadji pour ce même Zerari qui ne sera pas plus heureux sur une reprise hors cadre (21e), et enfin le coup franc de Prieto qui failli sourire à Abdi (36e). Dès lors, à moitié rassurée par ce score de parité, l'ASM a haussé le ton, devenant maître du jeu, se procurant des occasions de but par Zerari (52e), Zouaoui (55e), Prieto (59e), Papaléo sur une nouvelle frappe surpuissante (64e) et enfin de nouveau par Zerari (68e). L'ASM méritait mieux mais a donné un aperçu encourageant de ce qu'elle pouvait faire… à domicile.

Djamel Younsi

 

Bas du formulaire

Sources « Leprogres »

Commentaires

RECRUTEMENTS - INSCRIPTIONS